Certains hôpitaux espagnols ont commencé à appliquer une technique novatrice non-invasive pour traiter la dépression. Il s’agit d’une stimulation magnétique transcrânienne profonde par le biais de technologies de pointe dont l’utilisation a été adoptée par l’Agence de médicaments américaine –la FDA– en 2008. En Europe, cette méthode a été autorisée en octobre 2014 pour traiter la dépression résistante, et elle a été aussi validée pour le trouble obsessionnel-compulsif, la sclérose en plaques et l’AVC.

Actuellement, il y a en Espagne deux millions de personnes souffrant de dépression, dont environ 2,5 % ne réagissent à aucun traitement pharmacologique, y compris au bout de plusieurs années, raison pour laquelle on les considère atteints de dépression résistante. La nouvelle méthode consiste à appliquer sur le crâne de petites impulsions d’énergie, semblables à celles produites par résonance magnétique, par le biais des casques matelassés, de manière à ce qu’elles se diffusent simultanément en surface et en profondeur dans le cerveau, normalisant l’activité des neurotransmetteurs.

Contrairement à la technique classique, la nouvelle stimulation magnétique transcrânienne profonde a une incidence tridimensionnelle, par le biais des bobines dans le casque, sur les nodosités affectées par la maladie, reconstruisant le circuit de récompense qui a été altéré par la dépression persistante.

La dépression aiguë a quelque chose à voir avec la plasticité neuronale, c’est-à-dire avec la capacité du cerveau de former des nouvelles connexions nerveuses au long de la vie, en réponse aux informations nouvelles qu’il reçoit, à la stimulation sensorielle, au développement, au dysfonctionnement ou aux dommages. En étudiant la neuroplasticité, également qualifiée de rénovation du câblage cérébral, on a constaté que les neurones se déplacent vers les zones du cerveau qu’on utilise le plus, ce qui montre que l’activité peut modeler le cerveau. Ces avancées quant à la connaissance du cerveau ont été primordiales pour développer la nouvelle technique de stimulation magnétique transcrânienne profonde.

Plusieurs études de recherche démontrent que la stimulation magnétique transcrânienne profonde est bénéfique aux patients atteints de dépression aiguë ; en effet, soit les symptômes disparaissent dans les six mois qui suivent le traitement, soit on constate une nette amélioration, manifestée par la réduction du nombre de médicaments nécessaires pour contrôler la maladie.

 


Source:  Qingrong Tan. Efficacy of repetitive transcranial magnetic stimulation in the prevention of relapse of depression: study protocol for a randomized controlled trial. Trials journal, 2013. Disponible en: http://www.trialsjournal.com/content/14/1/338